Les Pérégrinations de Joce

Les Pérégrinations de Joce

Maison et jardin de Claude Monet à Giverny - Eure (27)

De 1883 à sa mort en 1926, Claude Monet habita à Giverny et transforma le domaine en un jardin extraordinaire comme dirait Charles Trenet.

J'avais peur en y allant au mois d'octobre d'y voir peu de fleurs et bien non quelle profusion comme vous verrez sur mes photos.

Un lieu vraiment magnifique.

La propriété de Claude Monet a été léguée par son fils, Michel, en 1966 à l'Académie des Beaux-Arts.

D'importants travaux de restauration ont été menés que ce soit la maison, les ateliers, le jardin de fleurs (le Clos Normand) ou le jardin d'eau et les fameux nymphéas. C'est devenu en 1980 la Fondation Claude Monet.

Le jardin a été replanté à l'identique tel que Monet le voyait et tel qu'il l'a peint.

 

(source plaquette et site internet de la fondation)

 

 

 

La Maison

La jolie maison au crépi rose est telle que Monet l'a connut. Vous y verrez une belle collection d'estampes japonaises (l'accrochage avait été décidé par Monet lui-même), l'atelier du peintre, la salle à manger et la cuisine.

 

le salon atelier avec sa soixantaine de reproduction de tableaux de Monet ou de ses amis

Buste de George Clémenceau ami de Monet

Claude Monet

Femmes à l'ombrelle

Monet dans son atelier

La chambre de Monet avec au mur des reproductions de Caillebotte, Cézanne, Renoir ou Signac

vue depuis la chambre de Monet

vue depuis la chambre de Monet

cabinet de toilette

chambre d'Alice sa première femme

chambre de Blanche, fille de sa 2ème femme

chambre de Blanche, fille de sa 2ème femme

la salle à manger : elle a été reconstituée dans les moindres détails

Monet dans sa cuisine

la cuisine

carreaux bleus de Rouen

la baie vitrée de l'atelier

Le Clos Normand

Quand Monet s'installe à Giverny le jardin fait 1 hectare et se compose uniquement d'un potager et d'une pommeraie.

Il n'aura de cesse de le transformer, par toujours avec l'accord de sa femme.

Il installe des arceaux métalliques, encore en place aujourd’hui. Sur le chemin central, des capucines et des roses odoriférantes, qui continuent d’émerveiller les visiteurs.

Les pommiers sont remplacés par des cerisiers et des abricotiers du Japon et des fleurs recouvrent le sol par milliers : jonquilles, tulipes, narcisses, iris, pavots d’Orient, pivoines…

il a été aussi inventif pour son jardin que pour sa peinture.

 

 

 

 

Amarante

Quelques fleurs du jardin

 

 

Le Jardin d'Eau

En 1893 Monet achète un terrain situé au fond du Clos Normand de l'autre côté de la voie de chemin de fer.

Il détourne un bras de la rivière Epte et crée ainsi un étang "le jardin d'eau".

il fait construire un pont japonais et le peint en vert pour changer du rouge utilisé au Japon.

Il ajoute des bambous, des ginkgos biloba, des érables, des pivoines arbusives du Japon, des lis et les saules pleureurs (magnifiques autour de l'étang).

Et puis bien sûr il plante des "Nymphéas" qui l'on retrouvera sur ces nombreux tableaux à partir de 1897 (rendez-vous au musée de l'Orangerie pour les admirer).

Monet était très fier de son jardin (et on comprend pourquoi), il y recevait ses amis ; il employait même un jardinier à temps complet.

 

 

 

 



06/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres